expo-etudiante-2
Amandine Afonso - Anaëlle Bages - Sylvain Cotte - Andréanne Ducarouge - Lola Mas - Maxime Place
25.03.21-27.03.21

Exposition des 5ème année Arts Plastiques de l’UJM – en partenariat avec l’Université Jean Monnet ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Amandine Afonso – Anaëlle Bages – Sylvain Cotte – Andréanne Ducarouge – Lola Mas – Maxime Place ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Commissariat : Chloé Pupier
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
« Alors, à la surface de l’être, dans cette région où l’être veut se manifester et veut se cacher, les mouvements de fermeture et d’ouverture sont si nombreux, si souvent inversés, si chargés aussi d’hésitation que nous pourrions conclure par cette formule : l’homme est l’être entr’ouvert. » Gaston Bachelard, La Poétique de l’espace
Entr’ouvert est une exposition regroupant les travaux de six étudiant.e.s en deuxième année de Master Recherche en Arts Plastiques. Que ce soit dans leurs pratiques ou leurs recherches théoriques, on retrouve chez chacun.e.s d’eux, et chacun.e.s à leur manière, une convocation, une évocation ou une remise en question d’une idée de l’Intime, ou d’espaces intimes. L’espace intime de la maison, de nos intérieurs privés, qui nous sont donnés à voir et dans lesquels on « pénètre » tel.les des voyeur.euses. L’espace intime du contenu d’un tiroir, d’une commode, d’une poche ou même d’une urne, dans lesquels reposent nos objets précieux et nos êtres chers. L’espace d’intimité plus ou moins grand qu’il y a entre nous et les autres, et celui mouvant d’une relation amoureuse. Les espaces intimes de nos corps et que sont nos corps – autant par les cavités qu’ils créent, les cryptes qu’ils abritent, leurs surfaces-peau sensibles qui protègent les organes et qui, dans le même temps, forment des interfaces entre nous et le monde.
Dans chacune de ces appréhensions singulières de rapports au corps, à l’espace et aux autres qui nous sont proposées – ou même dans l’appréhension de l’Intime en général – des jeux d’oppositions et des forces ambivalentes sont à l’œuvre. Entre présence et absence, proche et lointain, ouverture et fermeture, aller et retour, visible et invisible, intérieur et extérieur, limpide et opaque ; ces objets trouvent leur place dans une posture d’entre-deux, ou, comme le développe Gaston Bachelard dans l’ouvrage La Poétique de l’espace, d’entr’ouvert. Les barrières entre ces forces contraires, entre le dehors et le dedans, entre le derrière et le devant s’effondrent alors, ou plutôt que de s’effondrer, deviennent perméables, poreuses et pénétrables, créant ainsi du mouvement et surtout de l’échange.
Surtout, l’idée d’entr’ouverture n’est pas sans évoquer tristement la situation dans laquelle se trouvent actuellement les lieux d’art et de culture : ni complètement ouverts, ni complètement fermés. Pas complètement fermés puisque les activités continuent malgré tout, des expositions y sont montées en attendant de pouvoir être visitées, des concerts ont lieu en huis-clos pour être retransmis en ligne… Mais jamais complètement ouverts puisque inaccessibles, ou alors de manière très limitée, au public, et par conséquent, aux discussions, au partage, aux échanges et à la vie.
Chloé Pupier
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Sur rendez vous du jeudi 25 mars au samedi 27 mars, de 11h à 17h30.
Contact : Les Limbes sur messenger & cephalopode.asso@gmail.com
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Un vernissage n’étant pas possible dû à la situation sanitaire actuelle, nous vous proposons tout de même un temps d’ouverture et de rencontre Jeudi 25/03 entre 13h et 15h pour échanger avec
les exposant.e.s.
Durant toute l’exposition, l’espace sera en capacité d’accueillir au maximum 6 personnes simultanément.
Merci de respecter les mesures sanitaires mises en place.

244753213_4153574161418973_804732844693688423_n
l4bouche - Estelle Benazet Heugenhauser & Cindy Coutant
15.10.21-20.11.21
Web-Jean-Marc-Cerino
Jean Marc Cerino
11.09.21-02.10.21
ColinRoche
Colin Roche
01.04.21-17.04.21